Acné adulte - Comprendre l'acné hormonale & digestive

Nous abordons à présent un sujet complexe qui touche malheureusement de nombreuses personnes et qui n'est pas toujours évident à vivre au quotidien. Ayant personnellement souffert d'une acné sévère par le passé, je connais bien le mal-être que certaines personnes peuvent ressentir face à l'acné et à quel point cela peut être difficile d'y faire face au quotidien. Dans ce nouvel article, je souhaite vous apporter des pistes et des conseils pour vous aider au mieux à trouver la cause de votre acné et à aller mieux. Ces conseils et ces pistes sont guidés par une approche holistique et des principes de naturopathie qui résultent de mes longues recherches que j'ai mené à l'époque où je souffrais d'acné voulant comprendre ce qu'il se passait à l'intérieur de mon corps. Il est en effet important de prendre en compte l'aspect global afin de guérir durablement. Découvrons ensemble les pistes à explorer :

I. Les caractéristiques de l'acné hormonale

L'acné hormonale touche principalement les femmes et peut s'avérer un vrai casse tête lorsque l'on cherche des informations. Je regrette par ailleurs que beaucoup de médecin proposent encore uniquement des traitements hormonaux sans chercher à comprendre la cause du dérèglement et à l'améliorer par d'autres moyens plus doux. La plupart de ces traitements par ailleurs ne traitent pas le problème mais le cachent et c'est bien là le soucis : à l'arrêt, l'acné et les autres effets indésirables reviennent de plus belle. Dans mon cas, j'ai souffert du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et je me souviens encore de mon désarroi face aux différents médecins rencontrés qui ne m'expliquaient jamais vraiment le pourquoi du comment et me proposer simplement de prendre des traitements hormonaux sans chercher plus loin.

Il est important de comprendre que toutes les hormones travaillent ensemble. L'acné hormonale est complexe car elle diffère d'une personne à une autre et ce ne sont pas toujours les mêmes hormones mises en cause selon les cas. Par ailleurs, nous réagissons tous différemment face aux hormones. Nous allons donc tenter ici de vous présenter les différentes hormones qui peuvent être mises en cause.

Plusieurs signes peuvent alerter quant à savoir si votre acné est d'origine hormonale dont notamment de l'acné principalement sur le bas du visage, une pilosité excessive (hirsutisme), une aménorrhée (absence de règle) ou des cycles irréguliers, une acné kystique, le syndrome des ovaires polykystiques, de la fatigue et des migraines régulières, et/ou des troubles de la libido.

    II. Les causes possibles

    Nous parlerons ici des principales hormones qui peuvent être impliquées dans l'acné hormonale ainsi que des problèmes digestifs et des émotions.

    1. Les hormones

    A. Les œstrogènes et la progestérone

    L'œstrogène et la progestérone se complètent. Ce sont des hormones féminines qui sont essentiellement sécrétées par les ovaires mais également en petites quantités par les glandes surrénales (situées au-dessus de chaque rein) et le tissu graisseux particulièrement après la ménopause.

    Les œstrogènes sont des hormones féminines qui agissent sur de nombreux facteurs. Elles permettent notamment le développement des organes sexuels et sont importantes quant à la régulation du cycle menstruel. Il existe trois types d'œstrogènes : l'estradiol (E2), il s'agit de la forme primaire d'œstrogène, l'œstriol (E3) qui joue un rôle pour maintenir la souplesse de la peau et la lubrification du vagin, et l'œstrone (E1).

      La progestérone intervient en complément de l'action des œstrogènes. Son rôle principal est de favoriser la nidation de l'ovule fécondé et la gestation. Elle agit sur la muqueuse utérine (endomètre) pour la rendre propice à l'implantation de l'œuf dans l'utérus. Elle a par ailleurs un effet calmant sur le système nerveux et permet de réguler l'action des œstrogènes.

      Un déséquilibre de ces hormones avec notamment une dominance en œstrogène entraine un déséquilibre du fonctionnement des glandes sébacées responsables de la production de sébum qui augmente alors provoquant une acné. Ce déséquilibre peut notamment s'expliquer par la présence de perturbateurs endocriniens qui perturbent l'équilibre hormonal de par leur action oestrogénique que l'on peut notamment retrouver dans certains cosmétiques ou produit ménagers, le plastique, certains médicaments, etc. Un foie saturé et une flore intestinale altérée peuvent également expliquer une dominance en œstrogènes.

      B. La testostérone

      La testostérone est une hormone androgène qui contribue à l'apparition et au développement des caractères sexuels masculins. Chez la femme, la testostérone est également produite en moindre quantité que chez les hommes, par les glandes surrénales et les ovaires.

      Un excès d'androgènes ou une sensibilité accrue aux androgènes (sans qu'il y ait forcément de surplus dans les analyses) peut notamment entrainer un excès de sébum, de l'acné, une augmentation de la pilosité et des règles irrégulières.

      Une augmentation de la sécrétion de cortisol ou d'insuline peut notamment être à l'origine d'un excès d'androgènes.

      C. Le cortisol, l'hormone du stress

      Le cortisol, l'hormone du stress, est sécrété par les glandes surrénales. Lors d'un stress psychologique ou physiologique, la quantité de cortisol augmente alors. Le cortisol a par ailleurs un impact sur l'ensemble des autres hormones. Sécrété en trop grande quantité, le cortisol peut entrainer une augmentation de la testostérone et de l'insuline et donc des effets indésirables associés dont l'acné et la pilosité, ainsi que beaucoup d'autres problèmes tels qu'une diminution de l'immunité, de l'hypertension, de l'insomnie, de l'obésité ou encore le diabète.

      D. L’insuline

      L'insuline est une hormone produite par le pancréas dont le rôle et de réguler le taux de sucre dans le sang, le glucose, afin de maintenir la glycémie à des valeurs normales. Un excès d'aliments à indice glycémique élevé (les ingrédients à base de farine blanche, le sucre, etc.) va augmenter le taux de sucre dans le sang et donc sur-solliciter l'activité de l'insuline qui lorsqu'elle est sur-sollicité va exacerber l'activité des glandes sébacées qui produisent le sébum ainsi que la production d'androgènes favorisant donc également l'acné. Privilégier les sucres lents et les accompagner de lipides et de protéines à chaque repas permet notamment d'éviter un pic de glycémie important.

      À long terme, il peut également survenir une insulinorésistance, c'est-à-dire une résistance à l'insuline, nos cellules finissant par répondre moins bien à l'action de l'insuline qui ne parvient donc plus à réguler le taux de sucre dans le sang. Par ailleurs, un grand nombre des cas de SOPK (syndrome des ovaires polykystiques) seraient dus à l'insulinorésistance.

      E. Les hormones thyroïdiennes

      La thyroïde produit notamment deux hormones : la tri-iodothyronine ou T3 et la tétra-iodothyronine ou thyroxine, ou encore T4. Ces hormones influent sur de nombreuses fonctions corporelles dont l'utilisation des sucres et a également un impact sur la capacité de concevoir un enfant. Un déficit en hormones thyroïdiennes peut notamment engendrer divers soucis dont une difficulté à ovuler, avec une augmentation d'androgènes, ou encore une glycémie trop élevée évoquée plus haut. Lors de l'analyse des hormones thyroïdiennes, il est important d'analyser également ces deux hormones, la T3 et la T4, et non uniquement la TSH (hormone qui stimule la thyroïde pour qu'elle sécrète les hormones thyroïdienne).

      Voici dont les principales hormones qui peuvent être en cause dans votre acné hormonale. Des tests sanguins bien qu'ils ne donnent pas toutes les réponses vous permettront dans un premier temps de doser toutes ces hormones. Pour cela, vous pouvez notamment consulter un endocrinologue qui est un médecin spécialiste des hormones afin de demander un bilan hormonal complet.

      2. Alimentation & système digestif

      La peau est un organe d'élimination. Beaucoup de dermatoses sont également liées à notre alimentation et à notre système digestif, c'est également le cas de certaines acnés. On parle dans ce cas d'acné digestive mais nous verrons que dans bien des cas, elle est souvent liée à l'acné hormonale. Certains signes sont notamment révélateurs d'une acné digestive tels que des problèmes de digestion (constipation, diarrhée, ballonnements, reflux gastriques, flatulences, irritations des intestins, etc.), une flore intestinale altérée (une partie du microbiote appelé estrobolome joue un rôle important dans le recyclage et l’évacuation correcte du surplus d’œstrogènes), une dominance en œstrogènes ou des toxines accumulées car elles ne sont pas éliminées correctement par le foie, ou encore d'autres problèmes cutanés combinés.

      Pour un accompagnement complet, nous vous conseillons de consulter un naturopathe qui pourra vous aider à rééquilibrer votre alimentation et à restaurer votre microbiote. Voici déjà quelques conseils afin de limiter l'impact de l'alimentation sur votre acné :

      A. Adopter une alimentation anti-inflammatoire

      - L'arrêt des produits laitiers

      L'arrêt des produits laitiers à l'époque où je n'avais pas encore adopté un mode de vie Veggie a pour ma part eu un impact considérable sur l'état de ma peau. Les produits laitiers sont responsables de l'acné dans bien des cas en raison principalement des hormones qu'ils contiennent. N'oublions pas que le lait est destiné au veau et non à l'humain. Il contient notamment naturellement des hormones, des précurseurs de la dihydrotestoterone (DHT) qui a pour conséquence de stimuler la production de sébum, mais également des hormones de croissance destinées au veau. Ces hormones de croissance agissent également sur l'acné en activant la prolifération des cellules mortes à la surface de la peau qui lorsqu'elles sont en excès peuvent boucher les pores. Les protéines du lait stimulent par ailleurs fortement la production d'insuline et donc d'androgènes dont nous avons parlé plus haut. De plus, la caséine contenue dans les produits laitiers est inflammatoire & allergène pouvant provoquer l’hyperperméabilité intestinale dont nous parlons un peu plus loin.

      Qu'en est t'il du calcium? De nombreux aliments riches en calcium permettent d'assurer ses apports sans consommer de produits laitiers tels que le brocoli, les purées de fruits oléagineux telles que la purée de sésame, le lait végétal enrichi, ou les eaux riches en calcium, etc.

      - Les ingrédients à indice glycémique élevé

      Les ingrédients à IG élevé tels que le sucre, les céréales raffinées (la farine blanche, le pain blanc, le riz blanc, etc.), les produits transformés, la bière, etc., provoquent notamment une montée d'insuline favorisant la production de sébum et d'androgènes. Limiter la consommation des ingrédients à IG élevé est donc conseillé. Attention également aux fruits très sucrés qui peuvent également augmenter le taux de sucre dans le sang s'ils sont consommés en excès. Il est préférable également de remplacer le petit déjeuner sucré par un petit déjeuner salé.

      - Le gluten

      Chez certaines personnes sensibles, le gluten peut notamment stimuler la sécrétion d’une protéine appelée zonuline qui va endommager la muqueuse intestinale provoquant l’hyperperméabilité intestinale. Des toxines, des microbes et des particules alimentaires peuvent alors s'échapper des intestins et se retrouver dans le sang provoquant une inflammation (acné inflammatoire) et/ou des maladies auto-immunes telles que l'eczéma, le psoriasis ou la rosacée. Eliminer le gluten de votre alimentation peut dont être une piste à explorer afin de déterminer une sensibilité ou non au gluten.

      B. Restaurer sa flore intestinale & détoxifier son foie

      La flore intestinale peut notamment être altérée par la prise de certains médicaments dont les antibiotiques. Certains compléments alimentaires dont notamment les probiotiques permettent de reconstituer le microbiote intestinal. Les aliments fermentés contiennent par ailleurs naturellement des probiotiques. Mais là encore, préférez consulter un naturopathe spécialiste afin qu'il vous conseille au mieux dans le choix des compléments alimentaires. 

      Un foie saturé qui n'arrive plus à assurer ses fonctions d'élimination favorise également un déséquilibre hormonal n'arrivant plus à recycler correctement le surplus d'œstrogène. Il est possible d'aider le foie en modifiant par exemple son alimentation en éliminant notamment le sucre, les alcools, les additifs, les pesticides en favorisant des ingrédients issus de l'agriculture biologique, et en consommant des jus détoxifiants à base de plantes.

      3. L'aspect psychologique & physiologique

      Il n'est plus à démontrer que les émotions peuvent avoir un impact majeur sur notre santé. Le stress psychologique tel que l'anxiété, l'angoisse, la dépression, et le stress physiologique qui peut être provoqué par un manque de sommeil, une alimentation inadaptée, une maladie, le manque d'activité physique, etc., induisent notamment l'augmentation de cortisol, l'homme du stress, dont nous parlions dans le chapitre des hormones. N'oubliez pas de prendre soin de vous et de privilégier faire des activités qui vous font du bien. Un sommeil réparateur est également très important pour l'équilibre de votre corps et pour éviter le stress physiologique.

      III. Conclusion

      Il existe donc plusieurs causes, hormonales, digestives et psychologiques, qui sont la plupart du temps liées et qui peuvent expliquer l'acné. Des modifications de son alimentation et de son mode de vie ainsi que la prise en compte de l'aspect psychologique peuvent aider à guérir de l'acné sans passer par la case des antibiotiques ou des traitements hormonaux.

      Nous espérons que cet article vous aura apporter des pistes quant à votre acné hormonale et pourra vous aider. Nous reviendrons plus en détails sur certains aspects dans de prochains articles. Et n'oubliez pas que vous êtes belle/beau telle que vous êtes, peu importe l'aspect de votre peau. Prenez bien soin de vous 

      Leave a comment

      All comments are moderated before being published