Les raisons de pas nettoyer son visage le matin (avec un nettoyant)

 Less is More

Chez Skinkoree, nous conseillons de limiter le nettoyage du visage avec un produit nettoyant à une fois par jour, le soir, afin de préserver l'épiderme. Zoom sur les raisons de ne pas se laver le visage le matin (avec un nettoyant) :

1. Notre peau se régénère la nuit

Notre peau, la nuit, vit des moments intenses de régénération : renouvellement cellulaire, microcirculation boostée, réparation cutanée activée, renforcement de la barrière cutanée. Tout cela pour pouvoir affronter les agressions extérieures qui nous attendent au cours de la journée. Découvrez notre article à ce sujet ici

Par ailleurs, le matin est le moment où l'activité des cellules et l'hydratation sont au plus bas tandis que le taux de cortisol est en hausse. Notre peau a tendance à être plus sensible et a besoin de douceur et d'hydratation avant tout et d'être protégée des agressions extérieures.

2. La barrière cutanée

  • Le film hydrolipidique

Le sébum est une substance graisseuse indispensable à la lubrification de la peau et à sa protection contre les nombreux microbes. En se combinant à la sueur, le sébum forme le film hydrolipidique qui recouvre la surface de la peau, préserve son hydratation et défend l'épiderme contre les bactéries et toutes les agressions extérieures. Le film hydrolipidique participe à la constitution de la barrière cutanée en assurant sa fonction barrière contre la perte d'eau, pour conserver hydratation et souplesse, et contre les irritants et allergènes potentiels qui peuvent pénétrer dans notre peau et causer divers problèmes dermatologiques dont l'acné, déshydratation, sensibilité, et autres soucis.

Le sébum est essentiel à la santé de notre peau. À partir du moment où la peau est nettoyée plusieurs fois par jour, son film hydrolipidique est détérioré.

Un nettoyage trop fréquent du visage tend à éliminer complètement les huiles naturelles présentes à la surface de l'épiderme (sébum) nécessaire à la peau et contribue à sa déshydratation, la barrière protectrice étant endommagée et ne pouvant plus retenir l'humidité à l'intérieur de la peau. Notre peau va alors redoubler d'efforts afin de compenser ce manque de sébum et tenter de reconstruire le film hydrolipidique abîmé en produisant du sébum en excès, on parle de séborrhée réactionnelle, et c'est là que commence le cercle vicieux. De plus, l'utilisation d'un nettoyant à l'eau signifie que l'on rince notre visage à l'eau du robinet qui assèche également la peau. Il est donc essentiel de conserver une quantité adéquate de sébum afin de garder une peau bien hydratée et saine. Tandis que l'excès de sébum qui contribue à l'acné, au contraire, un manque de sébum fragilise la peau.

  • La couche cornée

Les cornéocytes (cellules mortes) sont les cellules aplaties qui tapissent la couche superficielle de la peau appelée la couche cornée. La couche cornée, l'ensemble de la production de matière des cornéocytes, mêlé de corps gras issus des pores des glandes sébacées et d'eau issue des pores sudoraux (film hydrolipidique) constitue la barrière cutanée très importante pour la santé de notre peau car elle forme une barrière contre les agressions de l'environnement (irritants externes et bactéries) et une barrière qui empêche l'eau de s'évaporer et de garder notre peau hydratée.

Ces cellules mortes redoutées sont en fait là pour protéger les cellules vivantes en dessous qui ne sont pas encore prêtes à affronter l'environnement difficile à la surface de notre peau. D'où le fait que l'on conseille d'effectuer une exfoliation le soir et non le matin, la peau pouvant récupérer durant la nuit. Les cellules mortes constituent donc également la barrière cutanée précieuse. Les éliminer dès le matin endommage la barrière cutanée et expose notre peau aux agressions extérieures, aux agents pathogènes et aux dommages oxydatifs qui entraînent le vieillissement cutané et l'acné. 

3. Le microbiote cutané

Le microbiote cutané, également appelé flore cutanée, représente l’ensemble des micro-organismes vivant sur la peau tels que des bactéries, des virus, des champignons, et également des parasites (de la famille des acariens). La peau est recouverte du film hydrolipidique occlusif à la surface duquel vivent les micro-organismes du microbiote cutané. Il est constitué de 1000 milliards de bactéries et de 1000 espèces de virus et il varie de manière quantitative et qualitative d’une personne à l’autre. Deux catégories distinctes peuvent être identifiées au sein du microbiote cutané : la flore cutanée résidente et la flore cutanée transitoire.

Les micro-organismes présents sur la peau et composant la flore résidente jouent un rôle barrière et de protection contre l’invasion d’agents pathogènes. Lorsqu’un germe pathogène tente de pénétrer l’organisme via l’épiderme, plusieurs mécanismes de défense entrent alors en jeu : le microbiote cutané en occupant l'espace constitue une barrière pour empêcher la fixation du germe pathogène ; les bactéries du microbiote peuvent synthétiser des molécules toxiques destinés à tuer d’autres espèces bactériennes ; les cellules de l’épiderme peuvent synthétiser des peptiques et lipides antimicrobiens ; la sueur contient des enzymes pouvant détruire les parois cellulaires bactériennes ; le pH de la peau légèrement acide est défavorable au développement des pathogènes (d'où l'importance de la conserver ainsi) ; des cellules immunitaires sont présentes dans la peau.

Le microbiote cutané agit ainsi donc comme une seconde peau, il permet de défendre notre peau contre les agressions extérieures et ainsi d’assurer son immunité. Il agit de plus comme une barrière physique en se joignant au film hydrolipidique de la peau pour empêcher les substances irritantes, nuisibles ou allergènes d'atteindre la peau. Lorsque la peau réagit, les micro-organismes qui composent le microbiote interagissent avec le système immunitaire cutané afin d’atténuer les inflammations et autres pathologies inflammatoires cutanées comme l’eczéma ou l’acné par exemple. Enfin, les micro-organismes présents sur la peau permettent de maintenir un pH légèrement acide (autour de 5,5) pour garantir la capacité de la peau à conserver l’équilibre de l’organisme.  

D'où l'importance de prendre soin de son microbiote cutané.

Sous l’effet de la desquamation naturelle et des pratiques d'hygiène, permettant le renouvellement de l’épiderme, le microbiote cutané doit se renouveler continuellement. Des lavages trop fréquents et l'utilisation de produits décapants tend à perturber le microbiote cutané favorisant l'entrée d'agents pathogènes, en endommageant le film hydrolipidique et en détériorant la ré-adhésion de la flore cutanée. L’utilisation de nettoyants au pH trop élevé endommage également le microbiote ou favorise certaines bactéries néfastes. 

Pour préserver son microbiote cutané et prévenir certaines maladies dermatologiques, il est notamment recommandé d'utiliser des cosmétiques adaptés au pH de la peau, d'éviter d'utiliser des produits décapants et de ne pas laver sa peau trop fréquemment.

4. Comment nettoyer sa peau le matin ?

Notre peau n'est pas sale le matin.

Autant le soir, démaquiller et nettoyer son visage est essentiel pour éliminer le maquillage et toutes les impuretés accumulées au cours la journée pour permettre la régénération du tissu cellulaire pendant le sommeil, autant le matin un brumisateur d'eau et/ou une lotion tonique douce suffisent pour retirer la sueur et éventuellement l'excès de sébum qui se serait accumulé pendant la nuit. Notre peau n'est pas sale le matin. Les substances composantes du film hydrolipidique sont nécessaires à la santé de notre épiderme.

Que faire si notre peau est mixte ou grasse ? Si la peau présente un excès de sébum dès le matin, et qu'un brumisateur d'eau ne suffit pas, l'utilisation d'une lotion tonique douce sans alcool à l'aide d'un coton permettra de retirer l'excès de sébum sans endommager le film hydrolipidique pour que notre peau puisse affronter toutes les agressions extérieures de la journée.

Personnellement, chez Skinkoree, cela fait plusieurs années que nous n'utilisons plus de nettoyant à proprement parler le matin et notre peau ne s'en porte que mieux. Si vous décidez d'arrêter d'utiliser un nettoyant le matin alors que vous en aviez l'habitude, il faudra laisser le temps à votre peau de se rééquilibrer pour en voir les bienfaits. Allez-vous tenter l'aventure ? :)