Guide Acné : Formes & Causes

Naviguer dans le monde de l'acné peut être complexe. Avant de pouvoir commencer à traiter l'acné, il est important de commencer par les bases et de comprendre ce que c'est exactement.

L'acné est l'inflammation de la glande sébacée et/ou du follicule pileux et de la peau qui l'entoure. Bien qu'il existe différents facteurs menant au bouton réel, quelle qu'en soit la cause, la manifestation finale est simple : un pore obstrué pouvant entraîner une inflammation.

I. Les différentes formes de l'acné

1. Acné rétentionnelle

L'acné rétentionnelle inclue les points noirs et les points blancs. Ils sont dits non inflammatoires car la peau autour des pores obstrués n’est généralement pas enflammée, rouge ou en relief. Les cellules mortes de la peau et le sébum sont piégés dans le pore.

a) Points noirs

Les points noirs, également appelés comédons ouverts, sont une accumulation de cellules mortes et de sébum dans un pore ouvert qui est donc exposé à l'air libre, dont la partie la plus externe est devenue noire au contact de l'air. Ce processus d'oxydation donnant aux points noirs cette couleur noire est en fait l'une des principales différences entre les points blancs et les points noirs.

b) Points blancs

Les points blancs, également appelés comédons fermés ou microkystes, résultent également d'une accumulation de sébum et de cellules mortes de la peau obstruant les pores mais, à la différence des points noirs, ils sont recouverts d'une fine couche de peau qui empêche le processus d'oxydation, donnant l'apparence d'un point blanc pouvant être légèrement surélevé lorsqu'il essaie de sortir.

2. Acné inflammatoire

La peau est un écosystème composé de micro-organismes comme des bactéries, ou des champignons qui vivent à l'intérieur de l'épiderme et à sa surface. Cette flore microbienne est appelée microbiote ou microbiome cutané. Parmi elles se trouve Propionibacterium acnes, un micro-organisme inoffensif en temps normal mais qui, lorsqu'il se retrouve enfermé dans un comédon, peut infecter le bouton, entraînant une inflammation qui lui donne une couleur rouge et qui bien souvent lui fait prendre plus de volume : on parle dans ce cas d'acné inflammatoire, qui comprend des papules, des pustules, des nodules et des kystes que nous tendons à penser comme différents des points noirs et blancs.

a) Papules

Lorsque le pore obstrué s’enflamme, les parois du pore peuvent se décomposer et la peau environnante devient rouge et enflammée. Dans le cas des papules, l'inflammation est un peu plus petite ou plus profonde dans la peau que dans le cas des pustules. La papule n’est pas aussi surélevée ou près de la surface, mais la peau est toujours enflammée, ce qui entraîne une bosse ferme rouge rosâtre sans centre blanc.

b) Pustules

C'est le bouton typique que la plupart d'entre nous connaissent. La zone enflammée sera surélevée et poussée contre la surface, ce qui donnera un cercle rouge avec un centre blanc ou jaune. Ce liquide blanc/jaune est du pus composé de nos cellules immunitaires qui se manifestent pour combattre l'infection.

c) Nodules

Dans le cas des nodules, l'inflammation commence encore plus profondément dans la peau et, avec le temps ou une irritation supplémentaire, elle peut atteindre une taille considérable. Ce sont des bosses profondes, grosses, rouges et douloureuses sans tête. Il est également plus difficile les traiter.

Les différentes formes d'acné

Credit photo : Le journal des femmes

II. Les causes possibles de l'acné

L'acné ne touche pas uniquement les peaux grasses. Qu'est-ce qui déclenche l'acné? Voici la liste des principales causes de l'acné pour vous aider à mieux comprendre la ou les raisons de votre acné.trouver la raison de votre acné, mais également des conseils sur la façon de les éviter en premier lieu.

1. Les hormones

L'acné apparaît généralement à l'adolescence, là où les hormones subissent de nombreuses variations, et peut perdurer à l'âge adulte, on parle dans ce cas d'acné adulte. Les femmes sont également souvent sujettes aux imperfections au moment des menstruations. La raison ? L'influence des hormones sur notre peau, l'une des principales causes potentielles de l'acné.

Les déséquilibres hormonaux déclenchent notamment une production excessive de sébum entraînant le processus dont nous avons parlé plus haut. Plusieurs causes peuvent expliquer un déséquilibre hormonal : la montée des hormones androgènes, le cycle menstruel, de mauvaises habitudes alimentaires, le stress, un sommeil irrégulier, certains médicaments ou encore d'autres problèmes de santé dont le syndrome des ovaires polykystiques, une maladie hormonale fréquente chez les femmes en âge de procréer. 

Aussi évident que cela puisse paraître, maintenir un bon équilibre hormonal sera la clé pour éloigner l'acné. Cela peut nécessiter des efforts importants dans de nombreux aspects de votre vie. Il sera utile d'effectuer un bilan hormonal notamment lorsque l'acné persiste à l'âge adulte.

2. L'alimentation

L'alimentation a non seulement le potentiel d'équilibrer ou de perturber les niveaux hormonaux, mais aussi d'améliorer ou d'entraver l'état de votre peau. Les ingrédients en cause : les produits laitiers, les aliments dont l'indice glycémique est élevé, les graisses saturées, l'excès de viande, le sucre raffiné, etc. Il est donc intéressant de changer vos habitudes alimentaires afin d'identifier si oui ou non, certains aliments sont responsables de votre acné.

3. Une routine de soins inadaptée

Nous utilisons souvent beaucoup de produits dans nos tentatives de contrôler les éruptions cutanées alors que la stimulation excessive de la peau est l'une des principales causes des éruptions cutanées.

Less is more : votre peau a besoin de douceur avant tout, peu importe votre type de peau. Un nettoyage fréquent, une exfoliation excessive et l'utilisation de produits décapants peuvent affaiblir la barrière cutanée de la peau ou la dessécher, ce qui entraîne à une exposition à des bactéries et une production excessive de sébum : on parle de séborrhée réactionnelle, un mécanisme de défense suite à une agression.

De même, le pH de notre peau peut expliquer l'apparition d'éruptions cutanées. Le pH (potentiel hydrogène) mesure l’acidité ou l’alcalinité d’une solution et se mesure sur une échelle de 0 à 14, 1 étant le plus acide et 14 le plus alcalin, le pH 7 étant la valeur de référence correspondant à un pH neutre.

Notre peau est recouverte d'une couche protectrice appelée manteau acide. Le pH de cette partie de la barrière hydrolipidique se situe entre 4,5 et 5,5 et fonctionne pour protéger la peau face aux agents externes et conserver son hydratation naturelle. Cependant, lorsque le pH de la peau est perturbé par l'utilisation de produits nettoyants au pH alcalins ou d'autres raisons, le manteau ne peut plus assurer sa fonction protectrice correctement, ce qui peut entraîner divers problèmes cutanés tels que l'acné, la sécheresse, la perte d'élasticité et même la rosacée.

Retrouvez plus d'informations et de conseils dans notre article Faut-il nettoyer son visage matin & soir ?

4. Les soins cosmétiques

Notre peau a aussi des préférences et des aversions, voir des allergies.Toutes les peaux ne réagissent pas de la même façon face aux ingrédients contenus dans les soins cosmétiques. Alors qu'un produit fera l'objet de nombreuses éloges pour la plupart des personnes, il est possible que notre peau ne réagisse pas bien et fasse une réaction allergique suite à l'application de ce produit. Il est donc important de commencer à en apprendre davantage sur notre peau et à déterminer quels ingrédients fonctionneront le mieux pour nous afin d'éviter les éruptions inutiles.

Mélanger différents produits ou ingrédients de soin de la peau dans l'idée d'obtenir de meilleurs effets est une pratique dont il faut être conscient car si certains produits fonctionnent parfaitement ensemble, d'autres sont mieux utilisés par eux-mêmes et, s'ils sont utilisés simultanément, peuvent irriter ou même endommager notre peau, provoquant des réactions cutanées indésirables et des éruptions cutanées.

5. Une peau en manque d'hydratation

Étape indispensable de la routine de soins visage, la crème hydratante permet de protéger la peau des agressions extérieures en formant un film protecteur à la surface de la peau venant renforcer ou suppléer l'action du film hydrolipidique qui a tendance à s’éliminer lors du nettoyage de la peau, surtout si celui-ci est trop vigoureux ou effectué plusieurs fois dans la même journée, ou encore lors de l'utilisation de produits nettoyants inadaptés et décapants.

Quel que soit son type de peau, toutes les peaux ont besoin d'hydratation, même les peaux grasses. Une peau en manque d'hydratation va produire plus de sébum pour se défendre et former une protection à la surface de notre épiderme afin de compenser ce manque, pouvant entraîner l'apparition de boutons. De plus, lorsque notre peau n'est pas hydratée au niveau optimal, les fonctions de base sont perturbées, créant un déséquilibre huile-eau et notre peau perd également de sa résilience et de son élasticité.

Pour les peaux grasses, choisissez des soins plus légers qui permettent à la peau de respirer, tout en procurant une hydratation optimale et qui aideront à équilibrer les niveaux d'huile et à conserver une peau en bonne santé.

Certains émollients étant plus gras que d'autres, on parlera dans ce cas de crème nourrissante. Cette dernière, plus riche, s'adresse aux peaux sèches, et contrairement à la crème hydratante qui n'est pas forcément nourrissante, elle va à la fois hydrater et nourrir la peau.

6. Les bactéries

Notre téléphone, nos cheveux, nos mains ou encore notre taie d'oreiller sont autant de sources de bactéries jouant un rôle dans nos éruptions cutanées. Nous sommes constamment sur nos smartphones que nous utilisons aussi bien chez nous qu'à l'extérieur et nous touchons souvent nos visages juste après. Pensez donc à vous lavez les mains et à désinfectez votre téléphone de temps en temps ainsi qu'à changez de taie d'oreiller régulièrement. Évitez également de toucher votre visage si vos mains ne sont pas propres, surtout si vous avez des problèmes de peau. De même, pensez à nettoyez régulièrement vos pinceaux de maquillage.

7. Ne pas se démaquiller

Démaquiller et nettoyer sa peau avant de se coucher et une étape primordiale de la routine de soins du soir afin d'éliminer toute trace de maquillage et d’impuretés pour une peau saine et prête à recevoir les soins suivants pour une efficacité optimale. Non éliminé, le maquillage peut obstruer vos pores lorsqu'il est mélangé aux saletés et aux sébums accumulés durant la journée provoquant des éruptions cutanées. De même certains ingrédients contenus dans les produits de maquillage peuvent être comédogènes et provoquer des imperfections.

8. Les changements saisonniers

Qui dit changement saisonnier dit nouvelles conditions météorologiques qui peuvent ne pas forcément plaire à notre peau, notamment lors de changements brusques. Lorsque l'environnement change, les besoins de notre peau changent également. Il est donc judicieux d'adapter sa routine de soins à chaque saisons pour répondre aux besoins de notre peau et prévenir les désordres cutanés. Un changement brutal de température peut par exemple provoquer de la déshydratation, un déséquilibre huile-eau, des pores dilatés, une peau sensibilisée, des rougeurs et une barrière cutanée affaiblie. Notre peau aura donc des besoins différents en été et en hiver, adapter sa routine à la saison en cours pourra donc être utilise.

9. Quelques mauvaises habitudes

Dernière cause mais non la moindre, de mauvaises habitudes de vie peuvent également être responsable de l'acné telles que fumer, consommer de l'alcool, le stress, le manque d'exercice, un mauvais sommeil, et encore d'autres. De petits changements dans nos habitudes de vie comme aider à oxygéner la peau et à maîtriser le stress grâce à des exercices réguliers ou à améliorer les cycles de régénération de la peau grâce à des habitudes de sommeil saines peuvent aider à réduire considérablement l'acné, mais également améliorer l'état général de votre peau.

III. Conclusion

Nous savons à quel point il peut être difficile de s'accepter lorsque l'on souffre d'acné. Ne vous comparez pas aux autres ou à et ne vous focaliser par sur ce que l'on voit sur les réseaux sociaux, la télévision ou dans les magazines. N'oubliez pas que la plupart des images que nous voyons ont été retouchées.

Nous arrivons à la fin de cet article et nous voulons vous rappeler quelque chose : vous êtes belles et beaux peu importe que vous ayez de l'acné ou non et vous n'avez pas à voir honte de vos imperfections, c'est une chose normale et qui fait partie de la vie.

Dans un prochain article, nous verrons comment traiter les différentes formes de l'acné et nous verrons également la signification de l'acné en fonction de la zone du visage où il apparaît.