Glossaire de la peau & des fonctions cosmétiques

Vous trouverez ici la signification des termes principaux relatifs à la peau pour mieux comprendre sa structure et l'univers de la dermatologie.

1. Glossaire de la peau

Structure de la peau

Structure de la peau

Source image : Cosmeticofficine

A

  • Acné : trouble cutané inflammatoire du follicule pilosébacés. L'acné peut être rétentionnelle (comédons et/ou microkystes) et/ou inflammatoire (papule, pustule, nodule ou kyste).
  • Acné inflammatoire : l'acné inflammatoire se caractérise par l'apparition de boutons contenant du pus. Elle est liée à l'inflammation des microkystes et des comédons.
  • Acné rétentionnelle : l'acné rétentionnelle se caractérise par l'apparition de comédons (points noirs) et/ou microkystes (points blancs sous la peau).

B

  • Barrière cutanée : la barrière cutanée représente la barrière protectrice à la surface de la peau incluant la couche cornée, couche la plus superficielle de l'épiderme, et le film hydrolipidique qui la recouvre. Lorsque le film hydrolipidique est altéré en raison d'un manque d’eau ou de lipide par exemple, notamment lorsque l'on nettoie souvent, la peau ne peut plus assurer sa fonction de barrière protectrice physique et devient plus perméable aux allergènes.

C

  • Collagène : protéine qui forme la majorité du derme (deuxième couche de la peau) et qui donne de l’élasticité et de la résilience à la peau. Sa production diminue avec l'âge.
  • Cornéocytes : appelées également cellules cornées, il s'agit des cellules de peau mortes aplaties qui sont étroitement empilées dans la couche supérieure de la peau, la couche cornée.
  • Couche basale : l’endroit d’origine des cellules de la couche supérieure de la peau (l’épiderme). Ces cellules sont des cellules souches.
  • Couche cornée (stratum corneum) : la couche cornée est la couche située à la surface de l'épiderme c'est-à-dire la couche la plus externe de l'épiderme en contact direct avec l'environnement. Elle est composée de cellules mortes appelées cornéocytes.
  • Couperose : la couperose est caractérisée par une dilatation des vaisseaux sanguins entraînant des rougeurs permanentes sur des zones localisées du visage telles que le nez et/ou les joues.

D

  • Dartre : la dartre est une altération de l'épiderme se présentant sous forme d'une plaque sèche caractérisée par des rougeurs, des desquamations fines et parfois des démangeaisons.
  • Dermatite : la dermatite, aussi appelée eczéma, est caractérisée des démangeaisons, une sécheresse cutanée, des cloques, une rougeur et souvent un suintement et des croûtes.
  • Dermatose : le terme dermatose désigne toutes les affections qui peuvent toucher la peau et les muqueuses, indépendamment de leur cause.
  • Derme : le derme est la couche située sous l’épiderme et au dessus de l’hypoderme. Le derme est constitué de fibres collagènes et élastiques, qui assurent à la peau sa résistance et son élasticité. Il agit aussi comme réservoir d’hydratation en capturant l'eau.
  • Dermite séborrhéique : dermatose chronique caractérisée par la présence de plaques recouvertes de petites squames qui touche principalement les zones les plus grasses de la peau.
  • Desquamation : ce phénomène est caractérisé par l'élimination des couches superficielles de l'épiderme, sous forme de petites lamelles. C'est un processus naturel du renouvellement de l’épiderme.

E

  • Eczéma : voir dermatite.
  • Élastine : protéine qui relie des faisceaux de collagène, permettant à la peau de reprendre sa forme après l’étirement ou la contraction. Elle représente moins de 5% du derme.
  • Épiderme : l'épiderme se trouve au dessus du derme et constitue la couche superficielle de la peau. Il est recouvert par la couche cornée. Il est situé au dessus du derme. Imperméable, l’épiderme est la première défense contre les agressions extérieures.
  • Érythrose : dermatose qui se présente sous la forme de rougeurs diffuses et persistantes sur le visage, principalement au niveau du nez, menton, front et joues, et qui survient en raison de facteurs extérieurs tels que les variations de température ou le rasage.

F

  • Fibroblastes : il s'agit des cellules qui constituent les fibres du collagène et de l’élastine.
  • Film hydrolipidique : il s'agit du film protecteur qui recouvre la totalité de la surface de la peau, constitué principalement d'eau, de sébum et de sueur. Sa fonction principale est de former une barrière protectrice contre les bactéries. Il permet également de conserver réguler l'hydratation de la peau et et de conserver sa souplesse.
  • Flore cutanée : 
  • Follicule pileux (follicule pilo-sébacé) : structure tubulaire qui tient la racine d’un cheveu et qui se trouve dans le derme. Il se présente sous la forme de petites glandes s’ouvrant à la surface de la peau. Il renferme les glandes sébacées, à l’origine de la sécrétion du sébum.

G

  • Glandes sébacées : elles font partie des follicules pileux et produisent le sébum, qui est un mélange de matières grasses et de cires.
  • Glandes sudoripares : elles forment de minuscules tubes spiralés qui sont incorporés dans la peau. Il existe deux types de glandes sudoripares : les glandes eccrines qui produisent la sueur et les glandes apocrines qui produisent les odeurs.

H

  • Hyperpigmentation : l'hyperpigmentation se caractérise par l'apparition de taches liée à l'augmentation de mélanine, un pigment brun foncé responsable de la couleur de peau. Diverses cause peuvent expliquer l'apparition de taches : les rayons UV, le vieillissement, la grossesse, les cicatrices d’acné, déséquilibres hormonaux ou prédisposition génétique.
  • Hyperséborrhée : il s'agit d'une phénomène cutané caractérisé par une production excessive de sébum, donnant à la peau un aspect luisant.
  • Hypoallergénique : mention soulignant le fait qu'un produit ait été formulé pour minimiser les risques d’allergies liés à son utilisation.
  • Hypoderme : l'hypoderme représente la couche profonde de la peau. C'est un tissu graisseux constitué d'adipocytes, des cellules qui stockent la graisse de réserve qu'elles fabriquent. Il joue un rôle de matelas protecteur, d'isolant thermique et de réserve énergétique. En dehors de ses capacités de stockage en eau, c'est un réservoir important de lipides et d'acides gras. L'hypoderme est structuré différemment selon l'endroit et le sexe : c'est le tissu graisseux qui s'organise à sa manière.

I

  • Inflammation : une inflammation est une réaction de défense immunitaire suite à une agression (infection, brûlure, allergie) qui se caractérise par la présence de rougeurs, gonflement, chaleur ou encore d’irritations.

K

  • Kératine : protéine qui constitue la fibre du cheveu.
  • Kératinocyte du follicule pileux : les kératinocytes sont les cellules présentes dans le bulbe pilaire. Elles sont responsables de la synthèse de la kératine.

L

  • Lésion acnéique : symptôme cutané lié à l’apparition de l’acné, elle se situe dans l’orifice des follicules sébacés. On distingue les lésions rétentionnelles (comédons et microkystes) des lésions inflammatoires (papules, pustules, nodules et kystes nodulaires).

M

  • Manteau acide : appelé aussi film hydrolipidique, cette fine couche à la surface de la peau est composée de sébum, de sueur et de cellules mortes. Le pH du manteau acide de la peau se situe entre 4,5 et 5,5 et fonctionne pour protéger la peau face aux agents externes et conserver son hydratation naturelle.
  • Mélanine : la mélanine est le pigment de coloration de la peau et des cheveux.
  • Mélanocyte : cellule qui produit les pigments de la peau et des cheveux (mélanine) qui se trouvent dans la couche supérieure de la peau (l’épiderme).

N

  • Nodule : le nodule est le stade évolutif de l'acné inflammatoire, il correspond à l’infection en profondeur dans la peau, vers le derme et l’ hypoderme.

O

  • Oxydation : phénomène entraînant des dommages aux cellules. Les cellules sont lésées et la qualité de la peau altérée.

P

  • Papule : lésion (acné) inflammatoire généralement issue d'un microkyste et se présente de manière rouge, ferme, quelquefois douloureuse. Elle peut évoluer vers la formation de pustules.
  • Peptide : minuscules fragments de molécules protéiques que l’on trouve naturellement dans l'ensemble du corps. Avec l’aide de la glycérine, les peptides hydratent et améliorent le stratum corneum (couche cornée) ou la couche la plus superficielle de la peau, ce qui permet la production naturelle de collagène, qui peut aider à raffermir la peau et à atténuer l’apparence des rides et des ridules.
  • Perte d’eau transépidermique : processus naturel de perte d’eau de la peau par une faible évaporation.
  • Phanère : les phanères désignent les productions épidermiques apparentes telles que les cheveux et les poils.
  • Photo-vieillissement : dommage causé par le rayonnement ultraviolet du soleil. Ceci provoque un changement à la structure chimique du collagène et de l’élastine.
  • Physiologique : relatif à la physiologie, c'est-à-dire l'étude des fonctions et les propriétés des organes et des tissus des êtres vivants.
  • pH : grandeur chimique qui permet de mesurer le caractère acide ou basique d'une solution sur une échelle de 0 à 14, le pH 7 correspondant à un pH neutre. Le pH du manteau acide de la peau (partie de la barrière hydrolipidique) se situe entre 4,5 et 5,5 et fonctionne pour protéger la peau face aux agents externes et conserver son hydratation naturelle.
  • Pores : petits orifices à la surface de la peau par où s'écoulent la sueur et le sébum, lesquels sont sécrétés par les glandes sudoripares ou sébacées
  • Psoriasis : c'est une affection de peau chronique qui se manifeste par des plaques rouges recouvertes de squames qui démangeant. Elles peuvent se situer sur les coudes, genoux, la région lombaire, le cuir chevelu ou encore les mains et les muqueuses.
  • Pus : matière liquide résultant d'une inflammation, contenant des débris cellulaires et bactéries, 
  • Pustule : lésion inflammatoire d'un diamètre inferieur à 5 mm, comme la papule, liée à l'aggravation d'une papule déjà existante. Elle présente un contenu purulent jaune, le pus.

R

  • Renouvellement cellulaire : il s'agit du processus d'élimination des cellules mortes sous forme de squames invisibles dont le cycle normal est de 21 jours pour les cellules de la peau et de 14 jours pour celles du cuir chevelu.
  • Ride : sillon plus ou moins profond à la surface de la peau, signe et effet du vieillissement cutané. Cassure cutanée due à un affaissement des structures dermiques provoqué par la disparition progressive du collagène et de l'élastine.
  • Ridule : moins profondes que les rides, les ridules sont des sillons qui peuvent se plisser à moins de 0,1 mm dans la surface de la peau. Elles sont presque invisibles lorsqu’une personne est détendue.
  • Rosacée : aussi appelée acné rosacée, manifestation cutanée sur le visage liée à la couperose et caractérisée par l’apparition de rougeurs associées à des boutons, notamment sur le nez, le menton, le front et les joues.

S

  • Sébum : huile naturelle de la peau sécrétée par les glandes sébacées, composée de matières grasses et de cires.
  • Sillon : pli ou ride creusé(e) sur la peau.
  • Sillon naso-génien : le sillon naso-génien, ou labio-nasal, part de l'aile du nez en oblique vers la commissure des lèvres.
  • Squame : fine lamelle de peau qui se détache de la surface de la peau.
  • Stratum corneum : la toute première couche de la peau dont la surface est formée de cellules de peau mortes qui desquament et qui sont continuellement remplacées par de nouvelles cellules. Cette couche aide à conserver l’eau dans la peau et à éloigner les agents agresseurs.

T

  • Taches pigmentaires : les taches pigmentaires sont le résultat de dépôts de mélanine à la base de l’épiderme et parfois dans le derme.
  • Tissu adipeux sous-cutané : forme la couche inférieure de la peau et se situe sous le derme. Il comprend des nerfs et de grands vaisseaux sanguins, ainsi que des cellules remplies de gras.

V

  • Vieillissement cutané : processus naturel caractérisé par un affaiblissement de la structure du derme. En surface, la peau se dessèche et les rides se marquent. Dans le derme, les fibres de soutien se dégradent et se renouvellent mal. Le derme perd de sa matière, la peau se relâche et les rides se forment.

Parce qu'il n'est pas toujours évident de comprendre la liste des ingrédients des soins cosmétiques, nous définirons ici les différents ingrédients cosmétiques que nous compléterons au fur et à mesure afin de vous aider à mieux comprendre les formulations de vos soins cosmétiques.

2. Les principales fonctions cosmétiques

  • Agent de chélation : réagit et forme des complexes avec les ions métalliques susceptibles d'affecter la stabilité et/ou l'aspect des cosmétiques.
  • Agent de contrôle de la viscosité : augmente ou diminue la viscosité (vitesse de mouvement du fluide) du produit fini.
  • Agent d'entretien de la peau : Maintient la peau en bon état.
  • Agent filmogène : produit un film continu sur la peau, les cheveux ou les ongles.
  • Agent tampon : substance ajoutée pour en ajuster ou en stabiliser le pH.
  • Antioxydant : substances ajoutées pour inhiber les réactions développées par l'oxygène et empêcher de ce fait l'oxydation et le rancissement.
  • Anti-séborrhéique : substance qui inhibe la séborrhée ou sécrétion exagérée de sébum par les glandes sébacées de la peau.
  • Anti-microbien : s’oppose au développement des microbes et aide à contrôler le développement des micro-organismes sur la peau.
  • Apaisant : aide à diminuer la sensation d'inconfort et d'irritation.
  • Astringent : qui resserre les tissus de la peau.
  • Colorant : substance ajoutée pour colorer les produits cosmétiques et/ou pour colorer la peau et/ou ses phanères (les cheveux, les poils et les ongles).
  • Conditionneur capillaire : Laisse les cheveux faciles à coiffer, souples, doux et brillants et/ouou confèrent volume, légèreté et brillance.
  • Conservateur : substance ajoutée aux produits cosmétiques dans le but principal d'empêcher le développement de micro-organismes en leur sein.
  • Dénaturant : substance ajoutée principalement aux produits cosmétiques contenant de l'alcool éthylique, afin d'en empêcher la consommation orale.
  • Émollient : substance ajoutée pour assouplir et lisser la peau.
  • Émulsifiant : substance constituée d'agents tensioactifs favorisant la formation de mélanges intimes entre des liquides non miscibles.
  • Filtres UV : substances destinées à filtrer certains rayons ultraviolets en vue de protéger la peau ou les produits des effets nocifs de ces rayons.
  • Humectant : maintient et conserve l'humidité (retenir l'eau) d'un cosmétique dans son emballage et sur la peau.
  • Hydratant : Augmente la teneur en eau de la peau et la maintient douce et lisse.
  • Hydrotrope : Augmente la solubilité d’une substance peu soluble dans l’eau.
  • Kératolytique : aide à éliminer les cellules mortes de la couche cornée.
  • Liant : confère une cohésion accrue.
  • Lissant : Rend la peau plus lisse en diminuant les rugosités et les irrégularités.
  • Opacifiant : substance ajoutée aux produits cosmétiques transparents ou translucides afin de les rendre plus résistants à la pénétration de la lumière visible et du rayonnement proche de celle-ci.
  • Polymère : upolymère est une macromolécule, c’est-à-dire une molécule constituée de la répétition de nombreuses unités. On distingue les polymères synthétiques, obtenus par synthèse (PEG, PPG, Acrylate/Acrylamide copolymère, etc.), les polymères d'origine naturelle (caoutchouc, cellulose, amidon, cuir, soie, laine, etc.) et les polymères artificiels obtenus par modification des polymères naturels. Les polymères sont utilisés comme agents filmogènes, épaississants, émulsifiants et bien d'autres.
  • Solvant : substance ajoutée aux produits cosmétiques pour dissoudre d'autres composants.
  • Stabilisateur d'émulsion : favorise le processus d'émulsion et améliore la stabilité de la formulation ainsi que sa durée de vie.
  • Tensioactif : substance qui réduit la tension de surface et favorise une répartition uniforme des produits cosmétiques lors de leur utilisation.
  • Tonifiant : produit une sensation de bien-être sur la peau et les cheveux.